Accueil

Bienvenue sur mon blog entièrement dédié à la compréhension du chien. Mon but ultime, ici, est d’amener le plus de propriétaires possible  à comprendre ce qui se passe dans la tête de leur chien, comment il réagit et transmet ses émotions pour ainsi arriver à voir diminuer le nombre outrageant de chiens euthanasiés chaque années partout dans le monde. En 2018 on en comptait autour de 300,000 (trois cent milles), seulement au Québec, Canada.  J’ai prouvé à maintes reprises que le plus grand trouble de comportement du chien était l’humain, celui-là même qui dit être son meilleur ami  !!! Il n’y aura pas de repos ou de retraite pour véhiculer mon message.

Que vous soyez néophyte ou érudit, je vous invite à vous joindre à moi dans cette merveilleuse aventure qu’est le cerveau canin.

Ici, on éduque l’humain !

Johanne Berard

Dernière publication

HYPOALLERGÉNIQUE ?
par: Johanne Berard
Presque à chaque semaine une personne appelle chez moi pour se procurer un caniche ou un maltais parce que quelqu’un lui a dit que ces deux races étaient hypoallergéniques. Après chacun de ces appels, c’est à une personne septique et déçue à qui je conseille de consulter un médecin afin de passer des tests d’allergies, si ce n’est déjà fait.
J’ai déjà écrit sur les allergies et je ne veux pas revenir sur le sujet mais plutôt expliquer aux gens qui se procurent un animal de compagnie, peu importe lequel, il y aura TOUJOURS un risque de réaction. Un éleveur consciencieux et professionnel n’annoncera jamais des chiots « hypoallergénique » car ÇA N’EXISTE PAS!!! Tous les animaux possèdent des allergènes et la seule façon de savoir si vous y êtes sensible est D’ESSAYER. Or il n’est pas évident d’adopter un chiot, s’y attacher, pour devoir s’en séparer après quelques jours ou semaines parce qu’un membre de la famille est malade. Ce n’est pas un tapis qu’on peut se procurer synthétiquement. Le chien est un être vivant unique. Oubliez, également, les visites chez l’éleveur qui a peut-être reçu quelqu’un avant vous qui possède des chiens plus allergènes que les siens. Où est-il allé dans une clinique vétérinaire récemment.
Il est vrai que certaines races perdent moins de poils, ont moins d’allergènes que d’autres, leur genre, couleur, etc, sont aussi des facteurs déterminants mais après avoir éliminé tous ces risques que reste-t-il du chien idéal pour vous?
Allez vers une race qui est reconnue pour avoir une perte de poils moins abondante, de couleur pâle et femelle, ne vous garantira pas que vous ne serez pas allergique. Moi-même qui le suis, il m’arrive, par période d’être plus sensible que d’autres à mes caniches et mes maltais. Lorsque, par exemple, on ferme les portes et fenêtres pour l’hiver, je deviens plus sensible. Une femelle en chaleur ou enceinte me fait faire plus de réactions, mes mâles, mes chiens foncés, etc. Tout dépend de mon état de santé au moment du contact avec les allergènes. Mais, au-delà des chiens, il y a mon corps qui, à force d’être en contact avec les allergènes, s’habitue et cesse de réagir. C’est la meilleure façon, à mon avis, d’avoir un chien sans souffrir le martyre.
Donc, un chien aussi petit que possible, de couleur très pâle, voir blanc, femelle, stérilisé avant l’âge d’un an, reconnu pour avoir moins de pertes de poils avec un produit pour contrer les allergènes comme ALLER-PET devrait être un bon départ pour, au minimum, moins ressentir les effets nocifs des allergies aux chiens. Le hic avec ce chien c’est qu’il n’est pas fait pour tout le monde. Aussi petit que possible ne sera pas approprié pour de jeunes enfants, la couleur pâle demande plus d’entretiens, une femelle n’est pas un bon choix dans un cadre d’animal de compagnie familial avec plusieurs enfants car elle est plus attachée à ses effets personnels et une personne en particulier.
Avant de vous lancer chez le premier venu qui vous dira que ces chiens sont hypoallergéniques, prenez le temps de vérifier le sérieux de cette personne. Plus de 75% des annonces que vous trouverez sur le net proviennent de gens qui n’ont aucune formation ou expérience dans ce domaine autre que « vendre ». Ils ont, souvent, passé plus de temps à se trouver des réponses « toutes fabriquées » à vos questions, qu’à s’instruire sur les animaux qu’ils offrent. C’est relativement facile de voir naître des chiots mais pas aussi facile de supporter la personne qui l’adopte à long terme. Ça prend des connaissances, de l’expérience et si vous tombez sur un éleveur débutant, celui-ci aura toujours un mentor pour se guider en cas de besoin. Voyez-y!

À propos de moi

 Je travaille dans l’industrie des animaux depuis 30 ans. J’ai géré des départements de chiens, chats et oiseaux dans différentes grandes animaleries pendant plus de 12 ans. J’ai étudié le comportement et la nutrition des chiens et des perroquets, gestion de chenil, le marketing, gestion d’oisellerie, incubation artificielle des perroquets, nutrition et élevage des chiens et des perroquets, fais de l’import-export, travaillé pour un grand chenil américain, eu 2 salons de toilettage et, finalement, écris un livre sur les perroquets publié en 2004.

À ce jour je suis encore propriétaire de LA NOBLE PATTE & PASSION MALTIPOO, élevages professionnels de bichon maltais, caniche toy et impérial chinois de lignées championnes internationales et toujours mentor pour l’organisme FUTURPRENEUR CANADA anciennement « jeunes entrepreneurs du Québec »  pour plusieurs éleveurs débutants et nouveaux commerçants en e-commerce ( étant une pionnière au Québec dans le domaine depuis 1996).

Je n’ai jamais arrêté d’étudier et d’apprendre sur les animaux. C’est pourquoi je suis toujours aussi curieuse et ouverte sur les nouveautés en matière animale. J’adore développer et créer. Ma façon de travailler reflète ce côté de moi qu’on pourrait qualifier de perfectionniste. J’ai toujours une raison et un but dans ce que je fais et j’évolue au gré des nouveautés que je découvre.

Mon but ultime est d’amener le plus de propriétaires possible  à comprendre ce qui se passe dans la tête de leur chien, comment il réagit et transmet ses émotions pour ainsi arriver à voir diminuer le nombre outrageant de chiens euthanasiés chaque années partout dans le monde. En 2018 on en comptait autour de 300,000 (trois cent milles), seulement au Québec, Canada.  J’ai prouvé à maintes reprises que le plus grand trouble de comportement du chien était l’humain, celui-là même qui dit être son meilleur ami  !!! Il n’y aura pas de repos ou de retraite pour véhiculer mon message.

Allons, ensembles, faire un tour, dans les neurones du cerveau de toutou pour découvrir ce qui le rend heureux de vivre avec son humain, malgré tout !

Ici, on éduque l’humain !

Johanne Berard

Blog

ADOPTEZ !

par : Johanne Bérard C’est le titre d’une publication que je viens de voir passer sur Facebook avec la photo accompagnant mon billet. Non, seulement, cette photo est représentative du pourcentage de responsabilité de leur ancien propriétaire et de ceux qui lui ont fait voir le jour mais il faut commencer à lire la publication …

CHIEN VIRTUEL

par : Johanne Berard J’ai été très heureuse de découvrir dans mon magazine de science préféré cet article ce matin sur la création d’un chien virtuel. Le Virtual Engineering Center (VEC) de l’Université de Liverpool, en collaboration avec des chercheurs sur le comportement animal de Dogs Trust et de l’Université de Liverpool, a récemment mis au …

Contact

Adresse
St-Sauveur-Des-Monts, Québec, Canada                      Tél: 1-438-820-2911                                                             info@johanneberard.com

Heures d’ouverture
Du lundi au vendredi : 9h00–20h00
Les samedi et dimanche : 11h00–18h00