GÉNÉTIQUEMENT ROUGE

par: Johanne Berard


INTRODUCTION

Contrairement au caniche blanc, le caniche rouge a été un choix. Partant de mes connaissances en génétique des couleurs, disons-le, de base, mon intérêt s’est développé autour de ma première acquisition rouge, enfin ce que je croyais être rouge, « Pepper ». Comme c’était ma première expérience avec cette couleur je n’ai pas vraiment fais de recherche et je me suis procuré assez rapidement « Paprika » qui me semblait rouge également. Toute fière d’avoir un couple de rouge c’est avec grande joie que j’ai commencé à me renseigner sur cette couleur. Ma déception a grandi avec l’augmentation de mes connaissances en la matière. J

En effet, le VRAI rouge est très rare et les quelques érudits en la matière sont des éleveurs de standard. Rien pour m’aider dans ma recherche. J’avais trouvé, au départ que des éleveurs véhiculaient que le rouge serait un dérivé plus foncé de l’abricot, qu’en croisant des abricot de plus en plus foncé on obtiendrait des rouges. D’autres disaient que le rouge était un gène à part… !!!???

C’est en étudiant bien la génétique des couleurs chez le chien que j’ai découvert qu’il y avait 2 distinctions, c’est-à-dire que le rouge est abricot de différentes teintes et, celui qu’on croit rouge très foncé provient tout simplement d’un autre gène appelé « acajou » qu’on appelle aussi « mahogany » qui est le terme anglais de acajou. Quoique apparenté par leurs teintes parfois similaires, ce sont deux gènes totalement différents et ce sont ces gènes qui feront que le rouge restera foncé ou non. Voilà pourquoi mon Pepper et ma Paprika ont pâlis avec le temps. Ils sont de couleur abricot et non acajou. L Ces photos montrent bien le changement observé au cours des années de mes deux chiens que je croyais rouge :

(de gauche à droite) Paprika 6 mois, Paprika 2 ans, Pepper 6 mois, Pepper 2 ans

Encore une fois, je n’élaborerai pas sur les termes génétiques puisque le web contient suffisamment de données à cet effet, mais je veux, par cet article, expliquer et démontrer, de façon simple,  comment fonctionne les couleurs qui font parties de l’élevage de LA CHIC PATTE.

LES DIFFÉRENTS « TYPES »

Il existe, donc, 2 types distincts de rouge qui sont l’abricot et l’acajou. Même s’ils sont de gènes différents, leurs teintes sont relativement similaires (jusqu’à un certain point et un certain âge). Normalement je ne devrais pas « mélanger » ces deux couleurs qui sont différentes génétiquement mais, puisque déjà on les croise pensant qu’ils proviennent du même gène je ne peux les dissocier. J’ai déjà eu des bébés acajou avec un couple d’abricot. Pourquoi ? Simplement parce qu’ils portent le gène acajou. Il y a, donc, un pourcentage de possibilités dominantes (visuelle) en plus de possibilités récessives (portant le gène). La tristesse dans cette histoire est que comme les gènes ont été croisés, il devient pratiquement impossible de trouver des acajous purs. Ainsi dans une portée de deux parents acajou, on verra des bébés abricot plus ou moins foncés également puisque les parents en sont porteurs. Ainsi, le caniche rouge provenant du gène abricot pâlira avec le temps tandis que le caniche rouge provenant du gène acajou gardera toujours sa couleur de jeunesse, ce, malgré les nuances possibles. Comment faire pour s’assurer qu’on a un acajou plutôt qu’un abricot ? Désolé de vous décevoir mais la seule façon de le savoir est d’attendre l’âge adulte de son chiot. ! L

Le fait est que l’acajou a été développé en Amérique où, comme je l’ai expliqué dans un article précédent, on est très ouvert aux mélanges de couleurs. Le seul endroit au monde où on pourrait développer cette couleur, de façon très sérieuse, est la France qui n’accepte l’acajou « appelé rouge » que depuis 2007. Avant les acajous étaient classés abricot.

Il y a même des éleveurs qui croisent les rouges avec des bruns, ce qui « rougit » le rouge mais, malheureusement donne une pigmentation couleur « foie » ce qui n’est pas recherché du tout.

On ne sait même pas à quel point, les éleveurs qui développent ce gène, sont au courant de la génétique de celui-ci… Il prendra, donc, plusieurs années encore avant de voir apparaître des lignées de pur acajou. Certains éleveurs qui ont compris, travaillent présentement, avec des laboratoires, sur le code génétique du caniche acajou dans la taille du standard. Je suis, assidument, la progression de la base de données afin de bien développer ma lignée, ici, au Canada dans la taille « toy » et plus petite. Un travail de longue haleine. 🙂

L’ÉVOLUTION DE CES 2 COULEURS AVEC L’ÂGE

LE ROUGE « ABRICOT »

Tout comme les autres couleurs, le rouge « abricot » change d’aspect avec l’âge. De la naissance à la vieillesse, la couleur se transformera.  Les photos illustrées ici montrent bien les changements que la couleur subira au cours des ans.

Il est ROUGE PLUS OU MOINS NUANCÉ.  Les bébés naissent de abricot à rouge foncé et en vieillissant deviennent, naturellement plus pâle.  Sa pigmentation est noire au niveau de  la truffe, le tour de l’œil, les lèvres,  les coussinets et les griffes, souvent,  dès les premiers jours de vie.

-LE BLACK POINTS-

On appelle « black points » le caniche rouge qui vient au monde avec une pigmentation déjà noire ou qui apparaît noire durant les premières semaines de sa vie. Facile à reconnaître par le museau, le bout des pattes incluant les coussinets et les griffes, l’arrière-train et  le bout des oreilles qui sont tous grisâtres à noirs  souvent dès les premiers jours de vie. Normalement, ce chiot aura une couleur plus uni adulte mais pas nécessairement plus foncé.

CHIOT ROUGE ABRICOT  (de gauche à droite) 1 jour, 1 semaine, 7 semaines, 3 mois, adulte

CHIOT ROUGE ABRICOT BLACK POINT (de gauche à droite) 1 jour, 1 semaine, 7 semaines, 3 mois, adulte

LE ROUGE « ACAJOU»

Contrairement à son homologue, le rouge « acajou » ne change pas d’aspect avec l’âge. De la naissance à la vieillesse, la couleur reste pratiquement identique.  Seuls les changements d’hormones, le soleil et quelques facteurs extérieurs peuvent nuancer la couleur mais elle revient dès que tout rentre dans l’ordre. Les photos illustrées ici montrent bien l’acajou de très jeune à adulte.

(de gauche à droite) 1 jour, 2 semaines, 7 semaines, 3 mois, 6 mois, adulte

(Notez bien que ce chiot est marqué blanc, appelé « abstrait » mais la couleur acajou est vraiment déterminante)

(Ici un rouge acajou « black points »)

(Ici un rouge acajou « dilué » ou à pigmentation partielle)

REPRODUIRE LES ROUGES ABRICOT ET ACAJOU

Comme je l’expliquais plus haut, les deux gènes se sont croisés de sorte qu’il est possible de voir des sujets acajou dans une portée d’abricot et vice-versa mais génétiquement parlant, le pur acajou croisé au pur acajou donnera 100% d’acajou. Pareil pour l’abricot.

*L’acajou « visuel » porteur d’abricot croisé avec un abricot non porteur d’ acajou, donnera 100% abricots plus ou moins nuancé, porteurs du gène acajou.

*Un acajou porteur d’abricot croisé avec un abricot porteur d’acajou donnera 50% d’acajou et d’abricot, les deux, 100% porteurs de la couleur récessive (non visuelle).

*Deux abricot porteurs d’acajou donneront 50% des deux couleurs et seront, également, porteur des 2 couleurs.

C’est pour cette raison qu’on peut voir des chiots de différentes teintes dans une même portée. Afin de garder la couleur le plus foncé possible on ne croisera pas les rouges avec du bleu ou du argenté, qui sont des couleurs diluées. Ceci aura pour effet de diluer le rouge.

CONCLUSION

Je n’ai pas la science infuse mais je travaille sérieusement sur l’obtention d’une lignée acajou. Maintenant que j’ai compris la différence, je suis condamné à me procurer des sujets « rouges foncés » en espérant qu’ils soient de gènes acajou. Heureusement, en 2012 j’ai pu me procurer 2 femelles acajou provenant d’un éleveur américain qui possède des acajous depuis assez longtemps. Je suis en attente de la confirmation de la taille d’un petit mâle acajou que j’ai réservé aux USA. En attendant, j’ai accouplé mes deux femelles à mon mâle Pepper, histoire de bien déterminer la différence et dans l’espoir d’avoir des chiots acajou dominants et ou porteur de petite taille. C’est, donc, une histoire à suivre.


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:

Laisser un commentaire