LA CORRECTION

par : Johanne Berard


La correction, au sein de la meute, n’est utilisée qu’à des fin de démonstration de rang ou de réaction à la douleur et n’est utilisé que pour les jeunes chiots. Les très jeunes chiots imitent naturellement leurs parents et se comportent toujours de la bonne façon car c’est leur survie qui est en jeu. Un jeune chiot sans sa maman ne pourra pas développer les apprentissages nécessaires afin de respecter les rangs de sa meute. À l’âge où la plupart des chiots quittent leur maman pour aller chez leur nouveau propriétaire débute la socialisation avec ses pairs. Normalement, il devrait suivre son évolution au sein de sa portée puis dans la meute jusqu’à 3-4 mois parfois plus chez les petites races. Comme il vivra dans une famille humaine il devra aussi apprendre à suivre les règles de la famille qui sont différentes, bien sûr.
J’ai observé beaucoup les comportements reliés à la correction et je n’ai pratiquement rien trouvé qui pouvait m’indiquer quoi faire pour que le message passe autrement que PHYSIQUEMENT. Comme je ne peux hérisser mes poils ou encore lever ma queue bien haute sur le dos j’ai vite compris qu’il fallait que je trouve une solution de rechange. Sachant que le chien comprend nos expressions faciales je me suis servi des gros yeux, du toucher ferme avec un ou plusieurs doigts (même un outil comme un balai ) et d’un bruit sec comme « chut » pour faire passer mes messages.

Dès qu’ils atteignent l’âge où il commencent à devenir plus indépendant (4-5 semaines) ils commencent à vocaliser en aboyant et c’est le seul comportement que je « corrige » au tout début de ma carrière, par volonté de garder une harmonie zen dans le cadre de mon travail et maintenant parce-que ma clientèle est plus que ravit d’adopter un chiot qui n’aboie pas. Bien sûr il faut continuer ce que j’ai commencé et plus les gens adoptent tard plus les comportements « indésirables » auront disparus. Ma phrase fétiche est; « Mes chiens vivent chez moi, je ne vis pas dans un chenil! » Cette façon de corriger est pratique, sans heurt et facile à comprendre pour tous. Il est certain qu’il faut être CONSTANT et ne jamais en laisser passer une car il comprendra vite que la méthode comporte des failles et les utilisera pour se hisser plus haut rang.

Peut importe la méthode de correction utilisée, le but est que cela fonctionne et pour savoir si ça fonctionne il faut observer le comportement corporel de notre chien pendant l’acte en lui même. Les oreilles collées au corps, la queue entre les pattes et le regard ailleurs que sur vous sont les signes que le message est compris. Si vous n’avez pas ces 3 réactions, c’est que votre correction n’a pas porté fruit. Soit vous recommencez plus fermement soit vous changez de méthode.

Ma question?

Comment corrigez-vous votre chien?


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:

Laisser un commentaire