LE SYNDROME « ATTILA » !

par: Johanne Berard


Récemment j’ai rencontré une dame avec son chihuahua dans les bras qui grognait sans arrêt contre tout ce qui bougeait autour de lui, allant même jusqu’à fendre l’air dans des claquements de dents, et je me demande encore comment elle fait pour sortir avec lui sans s’être fait poursuivre… C’est un vrai « Attila » !!! J’attends derrière elle, à la caisse, et je l’entends glousser en expliquant à une autre dame à quel point son chien l‘aime d’un amour inconditionnel. Il la protège. Il n’est pas méchant. C’est juste qu’il n’aime pas les gens qui s’approchent de sa maîtresse. Ils ont un amour « fusionnel » !

Ce phénomène est typique aux propriétaires de petits chiens car ils sont si petits qu’ils sont souvent dans les bras de leur propriétaire. Ils ont un contact direct ce qui leur donne un rang supérieur. Combiné à l »infantilisation de celui-ci on assiste à la croissance d’un petit Attila en devenir. Le problème n’est pas que le chien soit dans les bras, c’est qu’il soit traité comme supérieur. La dame appartient à son chien et pas le contraire.

J’ai du intervenir chez une de mes clientes un jour, Stephanie Colavita pour une raison similaire. Son chien « Lenny » est devenu un expert Attila. Stephanie m’explique qu’il est devenu plus dangereux depuis qu’elle a eu un accident. Elle est pratiquement alité dans son salon avec une jambe dans le plâtre. Son chien attaque tous ceux qui s’approchent d’elle, de près ou de loin. Il a même mordu le jeune voisin de 12 ans !!!

Lorsque je suis entré chez elle j’avais une raquette de badminton (je m’en sert souvent comme outil de protection) et j’ai foncé sur Lenny qui grognait, aboyait à s’en fendre l’âme mais l’effet de surprise l’a ramené juste à côté de sa maîtresse, sur son lit de convalescence. C’est là que je suis intervenu. Je me suis approprié « sa maîtresse » en le repoussant chaque fois qu’il essayait de l’approcher. Imaginez… Un Attila, SEUL ! Ça ne sert pas à grand chose. Il avait perdu sa raison d’agir.
De tous les côtés qu’il a essayé d’approcher, j’étais là pour le repousser. En 5 minutes notre Attila était devenu un petit mouton tout gentil. Il n’aboyait même plus et nous avons même demandé au jeune voisin de venir s’assoir à côté de Stephanie sans aucune réaction de Lenny. Même que j’en ai profité pour le faire cesser d’aboyer à l’arrivée des gens. Je me suis approprié l’entrée de la maison en 5 autres petites minutes.

J’ai montré à Stephanie comment prendre le rôle du chef et gérer les excès de protection de son Attila et après l’avoir vu mettre en pratique mes leçon je suis parti l’esprit en paix.

N’essayez pas de toucher un Attila, même avec la permission de son maître. N’oubliez pas qui est le plus faible entre les deux. Vous n’aurez aucune chance que la personne vous protège.

Vous avez un Attila ? Consultez rapidement pour reprendre la chefferie de votre meute avant qu’un accident grave se produise.


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:

Laisser un commentaire