MYTHES

par: Johanne Berard


Comme vous savez je suis une grande observatrice et je m’amuse souvent à interpréter les croyances des propriétaire face au langage corporel de leurs chiens. C’est ainsi que certaines croyances iront rejoindre la liste des mythes et d’autre des réalités.

*Mon chien baille, il est fatigué*
MYTHE
Le chien qui baille extériorise une frustration. Ce qui se passe là, maintenant, ne fait pas son affaire. Observez-le bien quand il baille, vous verrez que çà n’a rien à voir avec la fatigue.

*Il a peur, il rampe les oreilles collées au corps, la queue entre les pattes*
MYTHE
Le chien qui rampe se soumet ! C’est un geste de paix, d’acceptation et de respect envers qui il le fait.

*Il bat de la queue, il est content*
MYTHE ET RÉALITÉ
Il y a différentes raisons de battre de la queue. Pour répendre son odeur vers de nouvelles rencontres, par nervosité, par crainte, par respect et bien sûr par contentement. Les mouvements, quoique subtiles, sont différents d’un état à l’autre.

*Il chigne, il pleure, il a de la peine*
MYTHE
Il chigne et pleure pour attirer votre attention. Il n’a pas ce qu’il veut, quand il le veut. C’est un alpha. On peut le voir dès l’âge de 2 semaines chez le chiot.

*Il me lèche, il m’aime*
MYTHE ET RÉALITÉ
Le chien lèche pour ‘ramollir’ et marquer de son odeur la proie qu’il vient d’attraper avant de la croquer. Il le fait aussi pour socialiser avec ses congénères.

*Il regarde la télé*
MYTHE ET RÉALITÉ
Il ne voit pas les images avec la même clarté que nous mais les sons et les mouvements sont trèes bien perçus et peuvent lui rappeler quelque chose, tout simplement.

*Il grogne après mon conjoint(e), il ne l’aime pas*
MYTHE
Il protège ce qui lui appartient, VOUS! Il vous domine et son rôle est aussi de vous protéger. C’est, donc, un alpha.

*Il n’aime pas les autres chiens*
MYTHE
Il ne laisse aucun chien approcher ce qui lui appartient, VOUS! C’est, donc, un alpha.

Des mythes, comme ça, je pourrais vous en nommer des dizaines d’autres mais la place me manque ici. Le langage canin est tellement différent du nôtre et c’est Walt Disney qui a été le premier à coller des sentiments humains aux expressions faciales et corporelles de nos amis canin. C’est ‘grâce’ à lui que les comportementaliste ont leur raison d’être aujourd’hui. Merci Walt !


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:

Laisser un commentaire