TRÈS ACTIF OU HYPERACTIF ?

par: Johanne Berard


Dernièrement j’ai revu 2 des chiots Maltipoo de Fiesta et l’un d’eux était une vrai bombe d’énergie. J’avais remarqué cette hyperactivité déjà chez les tout premiers chiots Maltipoo en 2014 et j’ai été heureuse de constater que tout était rentré dans l’ordre quelques mois plus tard. Je me suis rappelé que les chiens pouvaient eux aussi souffrir de ce mal qu’on appelle l’hyperactivité. Si les petits Maltipoo font rire leur propriétaires les VRAI hyperactifs sont, littéralement, des troubles de comportement sur 4 pattes et demande des soins psychologiques, voir même psychiatriques. C’est donc, mon sujet de ce matin car beaucoup d’entre vous croyez avoir un chien hyperactif quand, en fait, il lui manque des éléments importants et des ajustements de votre part pour que tout se calme. Faisons, donc, un petit tour de ces éléments qui vous ferons comprendre la différence.

L’activité chez le chien est NORMALE. Elle fait parti de sa routine comprenant le sommeil, l’alimentation, les besoins et le jeu. On peut parler d’hyperactivité légère (comme nos Maltipoo) quand pendant toutes les périodes le chien ou chiot est agité. Avant de dormir il tourne, se lève, change de place, se couche et puis recommence.Pendant le repas qu’il ingurgite rapidement, il bat de la queue ou bien prend quelques bouchées part en mâchant et revient sans cesse. Pendant ses besoins il peut faire 20 fois le tour d’un carré de 4′ X4′ avant de se décider et souvent le fera à plusieurs endroits dans un très court laps de temps. Pendant la période de jeu il semble ne plus avoir de fin.

Les facteurs comme la race, l’alimentation, l’âge et les besoins en exercices sont la plupart du temps les causes de l’hyperactivité légère. La plupart des cas d’hyperactivité profonde sont causés par la mauvaise gestion de l’un et/ou l’autre de ces facteurs. Les cas plus lourds sont du à d’autres facteurs que le vétérinaire pourra investigué. Avant de vous précipiter chez un entraineur, un comportementaliste ou un vétérinaire, assurez-vous que vous remplissez bien tous les besoins de votre chien.

Par exemple on n’enferme pas un labrador dans une cage toute la journée pendant notre absence au bureau pour ne lui donner que 30 minutes de marche le soir. Le labrador a besoin de se DÉFONCER. Courir à fond est le meilleur exercice pour lui. 30 minutes le matin et 1 heure le soir devrait faire l’affaire AU MINIMUM. Vous n’avez pas l’âme d’un coureur? Un tapis d’exercice, une balle qu’on lance, feront ce que vous n’avez pas le courage de faire. Vous n’avez pas le temps? Demandez-vous pourquoi alors vous avez adopté un labrador!!! Il faut choisir la race d’après NOS capacités à remplir ses besoins.

L’alimentation va avec le taux de dépense d’énergie. On ne donne pas une nourriture de 35% de protéine à un pékinois qui passe la majeure partie de la journée à dormir sur le sofa. Il deviendra nerveux très rapidement, je vous le garanti.

Les besoins du shih-tzu de 10 ans sont différents de celui de 1 an. Adaptez votre quotidien aux différents besoins de votre chien et vous verrez une différence rapidement. Je pense à cette dame qui m’a consulté un jour pour l’hyperactivité de son épagneul springer …! Juste dans son nom on ressent qu’on ne va pas l’avoir facile. Malgré qu’elle courait 30 minutes matin et soir il continuait à bouger tout le temps. C’est que 30 minutes ce n’était pas assez. Aussi simple que ça. Je lui ai conseillé le lancer de la balle (avec une corde dans son cas car il ne rapportait pas). Elle m’a rappelé 3 jours plus tard pour me dire qu’elle était assise et le regardait dormir depuis 45 minutes. Elle ne l’avait jamais vu aussi serein.

Il est aussi important de contrôler votre chiot dans ses réactions dès son arrivée. Dans la portée, la maman tolère très bien le chiot très actif et ne fait aucun cas de sa « bougeotte » éternelle. Mais au sevrage alimentaire, lors de la période de détachement, elle ne tolère plus les sauts d’énergie répété et, exténué, elle peut devenir agressive. Comme pour mes adultes, je ne laisse les chiots m’approcher que calmement. Cette habitude que je leur donne n’a aucun mérite de ma part puisque c’est par pur besoin de calme autour de moi que j’éduque mes chiens et chiots en ce sens. Mais récemment, comme je travaille avec mon conjoint Michel, j’ai remarqué que, lui, ne s’en rendait pas compte et s’affairait autour des chiens et chiots qui sautaient partout et laissaient aller la montée de stress de façon quasi incontrôlable au bout de 1 minute environ. Lorsque Michel commence à se rendre compte qu’il a perdu le contrôle il est déjà trop tard. C’est alors que je dois intervenir. Le seuil de tolérance est différent pour chaque personne mais le chien très actif, lui, n’arrêtera pas tant que vous n’interviendrez pas. Plus longtemps vous prendrez à intervenir plus l’intervention sera difficile. Ceux qui accepte ce concept d’exiger le calme ont une meilleur relation avec leur chiot/chien et l’hyperactivité disparaît par elle-même.

Si après toutes vos interventions votre chien continu et aggrave son hyperactivité je vous conseille de consulter votre vétérinaire qui saura investiguer sur le problème.


S'il vous plaît suivez et aimez nous:

Laisser un commentaire