L’ATTACHEMENT

par: Johanne Berard


Parfois il arrive qu’un chien, pour toutes sortes de raisons, doit se trouver une nouvelle famille et si le chien peut très bien s’adapter aux changements, il peut, également, ne pas vouloir quitter la meute dans laquelle il était heureux. Bien au-delà de la meute il ne voudra pas quitter une personne en particulier. J’ai, pour vous, ce matin, 3 histoires véridiques, vécu avec moi, qui démontrent ce que l’attachement peut engendrer comme réaction.

La recherche de Space…

Lorsque j’étais plus jeune, j’ai fréquenté un garçon qui possédait un chien épagneul croisé. À mon arrivé dans sa vie ce chien m’a tout de suite adopté, Nous avions des atomes crochues et passions beaucoup de temps ensembles. Il était libre d’aller bon où il lui semblait et disparaissait parfois plusieurs heures. Le plus drôle avec ce chien était qu’il m’accompagnait à l’arrêt d’autobus chaque matin et à mon retour le soir il était toujours assis à ce même arrêt où je débarquais. Il était simplement génial. Un jour, cette relation prit fin et nous sommes partis chacun de son côté. Évidemment, le chien était resté avec son propriétaire. Quelques semaines après notre séparation, je me fais réveiller par des hurlements canin incessants provenant de l’extérieur, sur la rue. Qu’elle ne fut pas ma surprise de voir le chien de mon ex me sauter, littéralement, dans les bras lorsque j’ouvris la porte d’entrée.
Il avait passé les dernières semaines a me rechercher et avait fini par me trouver même si j’étais rendu dans un quartier éloigné. Je téléphonai à son propriétaire pour lui en faire part et celui-ci vint le chercher chez moi. Commença, alors, une roue de fuites de chez lui pour venir me retrouver et vice-versa. Il détruisait tout sur son passage si mon ex tentait de le retenir. Il est même passé au travers d’une porte patio, paraît-il. Le moins qu’on puisse dire est qu’il savait ce qu’il voulait. J’ai essayé de le garder avec moi mais il fuguait pour aller retrouver mon ex! Mon ex a fini par le faire euthanasier car il était devenu complètement fou. Space nous voulait tous les deux. Nous n’avons jamais réussi à le convaincre de rester avec l’un ou l’autre.

Ce chien n’a pas accepté l’abandon. Il avait un schéma précis de sa meute et mon ex et moi en faisions partie. Comme il était libre de ses déplacements, il avait décidé de nous rendre visite à tour de rôle et c’était, malheureusement, devenu dangereux pour sa sécurité.

La fugue de Brigitte…

Il y a quelques années, j’étais avec ma fille, dans mon véhicule, nous étions allé faire des courses et comme je savais que nous ne partirions pas plus d’une heure, j’avais laissé mes chiens libre de sortir dans le parc extérieur. En revenant de nos courses je disais à la blague, à ma fille, que j’avais une vision d’horreur de mes chiens étalés partout dans le domaine où on vit, ayant réussi à passer sous la clôture du parc…. Et devinez quoi? Eh oui! Dans le dernier tournant avant d’arriver à la maison, une meute de chiens s’avançait vers nous. Ça nous a pris plusieurs heures pour récupérer tous mes chiens, en retrouvant même chez des voisins et à la SPA du coin. Après une journée extrêmement mouvementée nous avons réussi à retrouver tous mes chiens sauf une, Brigitte!
Comme j’habite à flanc de montagne, dans la forêt, où plusieurs animaux sauvages y ont élus domicile, j’ai pensé qu’elle serait vite attaqué par l’un d’eux. Brigitte n’était pas très attaché à moi, en fait à personne en particulier et je me suis dis qu’Elle ne reviendrait fort probablement pas. Souvent pendant la journée nous sortions sur le patio arrière et tentions de voir si elle ne reviendrait pas.
4 jours après l’événement, nous étions, encore ma fille et moi, en train de discuté à table en déjeunant lorsque nous avons commencé à entendre des hurlements. Nous n’y avions pas porté attention particulière jusqu’à ce que les hurlements s’intensifient. En un éclair on s’est regardé et avons dit « BRIGITTE!!! » Oui! Elle était revenu. Amaigri, sale et tremblante mais elle était revenu. On a jamais su où elle avait passé ces 4 jours mais, elle a préféré revenir chez elle. Elle a été adopté après sa retraite où elle est décédé de vieillesse.

Pendant sa fugue, elle a vite réalisé que, sans sa meute, elle n’avait pas beaucoup de chance de survie et aura préféré revenir à la maison. Elle n’a jamais été très attaché à personne, comme avant, mais le lien du groupe la rassurait. Elle n’est plus jamais sorti seule.

L’abandon de Charlotte…

Un jour je reçois l’appel d’une amie qui possédait une animalerie. Elle m’explique qu’elle a un gros problème. Ses employés ont accepté de reprendre une femelle mini pinscher. Sa propriétaire ne pouvait, paraît-il, plus la garder. Or, ils ont placé le chien dans une cage et n’ont jamais été capable d’ouvrir la porte pour la nourrir et l’abreuver. Elle attaquait tout le monde qui tentait de l’approcher. Voyant que c’était dangereux pour sa santé, mon amie me demande de venir la chercher. Elle me dit, en fait, que si je suis capable de la sortir de là, elle est à moi. J’y vais, donc, pour la cause plus que le chien car je n’ai pas d’atomes crochus avec cette race mais sa santé est en danger et je dois intervenir. Arrivé sur place je la voie les dents sorties et prête à attaquer tout ce qui bouge près d’elle. C’est avec une serviette lancé sur son visage que je fini par la sortir de là. Je pars à la maison et l’installe dans une cage, à l’écart des autres, le temps qu’elle reprenne ses esprits. Voyant que je n’ai pas peur d’elle elle se replie sur elle même et commence une grève de la faim qui aura duré plus de 3 semaines. Un vrai cauchemar.
Elle est resté couché toujours dans la même position les 7 premiers jours, l’air triste. Je savais qu’elle se laissait mourir. Je devais la gaver et elle se faisait vomir. Je devais recommencer 3 à 4 fois le gavage pour m’assurer qu’elle en garde un peu. Je pensais qu’elle se résignerait mais au bout de 2 semaines, j’ai téléphoné mon vétérinaire de l’époque pour lui demander de l’aide. Il a tout suite pensé qu’elle avait un problème de santé physique et même si je lui expliquai que non c’était dans sa tête, il m’a offert une batterie de tests gratuite si il ne trouvait rien. Ce que j’acceptai. Après toute une batterie de tests négatifs et toujours dans son état mental malsain, je demandai à mon véto si il ne pourrait pas la placer dans un petit coin reculé de tous pour quelques jours. Peut-être l’isolement fera en sorte qu’elle me préfère à la solitude ou même la mort? Elle y est resté 1 semaine et lorsque j’ai ouvert la porte de la cage, elle m’a sauté dans les bras, m’accueillant de câlins dans le visage et de bonne humeur.

Charlotte n’avait pas supporté que sa propriétaire l’abandonne. Elle avait en tête que c’était la seule place qu’elle voulait être. J’ai su, beaucoup plus tard, qu’elle devait ce jour là se faire euthanasié car elle avait attaqué un enfant. Sa propriétaire n’avait pu s’y résigné et l’avait laissé plutôt à l’animalerie. Charlotte est resté avec moi pendant plusieurs années et est finalement décédé d’un cancer.

Ces 3 histoires démontrent bien l’attachement de ces chiens. Plus ou moins profond il peut déclencher des réactions parfois imprévues qui n’ont pas toujours une belle fin. Mais le plus important n’est-il pas de savoir que notre chien est vraiment attaché à nous?


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:

Laisser un commentaire