IL SAIT QU’IL EST COUPABLE

par: Johanne Berard


À votre retour à la maison vous découvrez que votre chien a fait une bêtise. Son regard coupable vous fait penser qu’il sait qu’il a fait quelque chose d’incorrect. En réalité le sentiment de culpabilité n’existe pas chez le chien. C’est une émotion complexe qui ne lui appartient pas. C’est, donc, votre petit ou grand côté anthropomorphisme qui vous fait penser comme ça. Alors pourquoi fait-il cet air coupable?

Cet air est celui de la soumission ou de la tristesse en réaction à votre propre réaction. Portez bien attention la prochaine fois que vous rentrerez à la maison. Faites le test, vous verrez. Si chaque fois que vous entrez chez vous, vous êtes inquiet, furetant du regard le moindre signe négatif, et bien votre chien le ressent. Vous lui envoyez un message négatif. Ce qu’il comprend c’est que vous n’êtes pas content et qu’il sera grondé. Il n’a aucune idée pourquoi. Répété régulièrement, votre chien associera votre arrivée à un événement négatif, tout simplement. Il vous regardera de loin afin de vérifier votre état émotif et soit il s’éloignera, soit il viendra à vous que vous soyez fâché ou content. Vous ne vous en êtes pas rendu compte mais la première fois que vous avez découvert un dégât à votre arrivée, il vous a accueilli super heureux mais à votre réaction a tout de suite reculé pour s’éloigner. Simplement que pris émotivement dans la situation, vous n’avez pas remarqué.
Le chien peut associer vos émotions complexes à ses propres émotions beaucoup plus simples mais ne les comprend pas puisqu’il ne les possède pas dans son code génétique. Un peu comme on ne sait pas ce que ça fait de sentir une gomme collé sous un bureau, dans la classe de l’école situé à 2 km de chez nous. Notre odorat n’a pas cette faculté. Mais nous savons que le chien peut le faire, lui.

En 2011 et 2013, des spécialistes du comportement canin, en Croatie, on fait une une étude très sérieuse et significative avec l’aide de 96 propriétaires et leur chien afin de démystifier cette croyance que le chien pouvait se sentir coupable. Je vous épargnerai les détails, tableaux et analyses car ce n’est pas le but de trancher en fine lamelle un comportement. Nous sommes ici pour comprendre notre chien. Enfin, ils ont découvert que ce sentiment relevait plutôt de l’anthropomorphisme des propriétaires de chiens. Le test consistait à, d’un côté, laisser le propriétaire placer un bol de nourriture par terre sans y donner l’accès à son chien et quitter la pièce pour y revenir quelques minutes plus tard. De l’autre côté, le propriétaire faisait le même manège sauf qu’un technicien retirait le bol de nourriture dès sa sortie de la pièce.
On a découvert que le chien réagissait au comportement de son maître indépendamment de la présence ou l’absence du bol. Si son maître entrait de façon négative, le chien prenait cet air coupable et le si il entrait de façon positive le chien était content.

Dans un article précédent, j’avais déjà fais le tour des émotions du chien versus les nôtres et le plus étonnant est que si nous savons depuis longtemps que le chien ne ressent que des émotions simples, les tests pour le prouver sont, eux, très récents. Mais, comme je suis une positive, je me trouve chanceuse de pouvoir profiter de ces nouvelles recherches de mon vivant. Mieux vaut tard que jamais!


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:

Laisser un commentaire