LE REPAS (2ième partie)

par: Johanne Berard


Maintenant que nous avons fait un tour rapide mais instructif sur comment se passe le repas chez le chien il faut maintenant comprendre les 2 règles de 4. Hier une amie me demandait si ces règles étaient officielles. NON! Ce sont des points de repères que je me suis fais avec les années. Ils sont là pour me rappeler la marche à suivre dans l’alimentation de mes chiens.

RÈGLES #1 : La RACE, le STYLE DE VIE, la CONDITION PHYSIQUE et l’ÂGE

-La race de notre chien nous parle. Chaque race a été conçu pour des raisons spécifiques. La meilleur façon d’en savoir sur la race de notre chien est de s’informer sur ses origines. D’où vient-elle? Pour quelle utilité l’a-t-on créé? Prenons par exemple 2 races populaires et faisons un tour rapide de leurs différences. Le Labrador et le Berger-Allemand. Le Labrador est un chien de chasse d’eau. Ses origines nous montre qu’il est robuste et fort, sa peau est très épaisse pour le protéger du froid et l’eau ne s’infiltre pratiquement pas dans son pelage très serré. Il est fait pour la chasse. Il est très actif. Le Berger-Allemand est un chien de garde. Il est moyennement bâti, son pelage est plus léger et il peut rester de longues heures en attente d’un événement. Il est moyennement actif. Leur besoins sont, à la base, différents. Si on suit, simplement, la posologie du sac de nourriture on va avoir l’un d’eux qui sera obèse rapidement.

C’est pourquoi le style de vie aussi a un impact important car le labrador qui fait une marche en matinée et en soirée est moins actif que celui qui court plusieurs kilomètres par jour avec son maître. Le premier pourrait rapidement devenir obèse si on n’y voit pas et le deuxième souffrir de carences diverses voir même être sous-alimenté dans pire cas.

Ce qui nous amène à sa condition physique. Quelles sont ses activités physique? Combien de temps par jour est consacré à ses différentes activités? A-t-il un poids santé pour sa race? A-t-il des problèmes de santé? La condition physique aussi aura un impact sur son alimentation. On ne donnera pas 4 tasses de nourriture en croquettes au Labrador qui passe toute la journée à attendre son maître. Il faut garder en tête qu’il devra dépenser toute cette énergie accumulée et si ce n’est pas possible il finira par avoir des problèmes physique allant de l’embonpoint à des malformations diverses.

Finalement l’âge du chien est important car on ne nourrira pas un chien en croissance et plein d’énergie de la même façon qu’un vieux chien qui passe plus de 14 heures à dormir. Tout est dans la logique du maître.

Il est important de savoir que les différentes formules offertes pour chiot, chien adulte ou maintenance ou vieux chien sont inutiles. Le vieux chien mange moins, le jeune plus. La formule de la recette est ce qui compte. Tout le reste est du « tappe à l’oeil » pour la personne qui achète le sac puisque leur estomac s’adapte à leur âge et leur taux d’activités physiques versus la quantité de nourriture absorbée. Comme nous! Si on passe la journée à manger, notre estomac s’agrandira et nous auront de plus en plus faim. Mais plus important encore le chien, toute race confondue, est un prédateur qui doit chasser pour se nourrir. C’est encré dans son code génétique. L’homme a tellement transformer son aspect qu’il est peu probable que le Maltais survivrait très longtemps dans la nature. Pourtant, son instinct est le même que toutes les autres races et son comportement à cet effet ne ment pas. Je nourris mes chiens de tout âge, caniche ou maltais, avec la même formule mais en quantité différente pour chacun d’eux. Nougat la caniche qui cours comme une gazelle en journée longue n’a pas les même besoins alimentaire que Brioche la caniche qui se blottit dans la doudou en grattant l’air de chercher des miettes.
Soyez attentif à votre chien. Observez-le bien. Vous verrez rapidement les comportements qui sauront vous guider dans son alimentation.

La suite demain…


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:

Laisser un commentaire