NOUS SOMMES RENDU LÀ

par: Johanne Berard


Je regardais, récemment, les débats publiques au sujet de la nouvelle législation sur les races dangereuses et je me demande comment on a pu en arriver là. De l’élimination d’une race en passant par la réglementation et la colère des propriétaires de chiens de type pittbull pour finir par le boycott du CCC on semble se relancer la balle de part et d’autre. En fait on cherche un coupable, un responsable et tout le monde y va d’accusations les uns envers les autres. Mais au-delà de ce brouhaha, quelqu’un doit décider et il semble que certaines municipalités soit plus de glace que d’autres.

J’ai déjà écris un article sur mon accord pour éliminer cette race et je ne reviens pas, ce matin, sur mon avis à ce sujet mais plutôt sur l’acharnement de vouloir garder cette race. Chacun y trouve son opportunité et sa raison d’être ou de ne pas être. Mais dans tout ça je suis vraiment surprise que des propriétaires de ces chiens refusent le port de la muselière…. Mosus!!!!

Tu possèdes une race de chien de type « bazooka » qui peut faire des dégâts immense sur un visage et tu refuses de lui faire porter une muselière en public??? Oui, c’est à toi que je parle!!!

On vit dans une société où on doit se respecter les uns des autres. Les lois sont nécessaires et OUI on fini toujours par payer pour l’imbécillité d’autrui. Dans n’importe quelle situation, les malheureuses expériences nous ont fait changer de comportement et parfois nous ont obligé à changer les lois. Tout ça pour se PROTÉGER. Je ne vois pas où est le problème. Si tu as un casier judicière, achètes-toi un golden retriever, c’est tout!

Tu as un refuge plein de ces pittbull? Demandes-toi pourquoi ton chenil regorge de ces races !!!
Tu as un club qui va perdre des milliers de $$$? Pourquoi ne pas accepter de nouvelles couleurs ou races?

Les convictions et coutumes nous empêche d’évoluer…. Nous devons nous ADAPTER. Nous avons des réalités différentes d’antan et devons faire en sorte que nos concitoyens soient protégés de cette menace. Et ça, en particulier, doit se faire par une réglementation sévère.

Dites-vous bien que si on avait pas de victimes dans cette histoire, on n’aurait pas à prendre des décisions comme celle-là!


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:

Laisser un commentaire