ALLER AU BOUT DU GESTE

par: Johanne Berard


Récemment je discutais avec une client, qui a adopté un maltipoo, à propos du fait que ce que j’enseigne à vous tous ne fonctionne pas avec elle. Or j’ai remarqué que plusieurs personnes avaient de la difficulté à mettre en pratique ce que je dis. Discutant avec elle, donc, je me rendis compte qu’elle n’allait pas « au bout de son intervention, /au bout du geste. « 

Lorsque l’on intervient auprès de son chien, peu importe la raison, on le fait pour atteindre un objectif. Le chien ne parle pas. Il ne peut pas vous dire « J’ai compris, c’est ok. » Tout se qu’il peut faire est de montrer « physiquement » sa position face à votre intervention. Naturellement, si vous avez un problème et devez le corriger, il est évident qu’il a déjà pris un statut plus élevé et qu’il ne cédera aussi facilement que vous le voulez.

Le but de la correction est de soumettre le chien à prendre un statut moins élevé que vous. Oubliez les explications sans fin que vous lui adressez au sujet de la patte du buffet de votre grand-mère qu’il vient de gruger. Oubliez qu’il vous a mordu. Oubliez qu’il n’arrête pas d’aboyer. Tout ce que vous pensez n’a rien à voir avec son comportement mais plutôt au votre. Oui, oui! Le problème c’est la façon dont VOUS vous comportez. Si vous adoptez un bon comportement canin, votre chien le comprendra, ne vous inquiétez pas. Vous n’avez pas à lui montrer comment se comporte un chien, il l’est déjà.

Je dis souvent à mes clients de focaliser (focuser pour ceux qui utilise cet anglicisme) sur eux-même plutôt que sur leur chien. C’est ça la clef du succès. On éduque pas le chien, on lui apprend à respecter son rang sur le territoire et les membres de la meute. Vos simples agissements feront en sorte que votre chien prendra sa place aussi vite que vous lui montrerez.

Afin de bien comprendre comment aller jusqu’au de son intervention, j’ai joins 3 photos de position de soumission chez le loup afin de vous familiariser avec ce comportement NATUREL. Le problème avec l’humain c’est qu’Il interprète mal le langage de son chien et ça peut amener, parfois, à des réactions excessive de notre part comme Lise qui a cru que son caniche avait des problèmes de hanches vu la position qu’elle adoptait depuis qu’elle avait pris les rennes de la meute. Elle est allé jusqu’à des radios chez le vétérinaire. Vous trouvez ça drôle? Vous êtes parmi les 95% de propriétaires de chien qui auraient fait la même chose.

J’ai, volontairement, focalisé sur la soumission seulement car c’est cette position corporelle qui nous intéresse. Si votre chien n’adopte pas cette position c’est que votre intervention n’a pas réussi. Il faut rester sur sa position jusqu’à ce que ces 3 signes soient réunis :

Le regard ailleurs :

Le chien soumis ne regarde jamais dans les yeux. Il tourne la tête de côté, parfois en alternance d’un côté à l’autre en vous jetant un regard furtif. Le dominant regarde droit dans les yeux. Alors comme le dominant dans cette intervention c’est VOUS, regardez-le d’un air fâché et ne tournez pas les yeux tout le temps de l’intervention.

Les oreilles :

Elles seront collées vers l’arrière, le plus possible chez le soumis et bien droite et avant chez le dominant. Vous comprendrez qu’ici il vous sera impossible de montrer votre domination avec vos oreilles.

La queue :

Elle est complètement sous ses jambes collée à son ventre chez le soumis et bien droit et raide chez le dominant. Encore ici, impossible de lui montrer votre domination.

Comprenez-vous pourquoi tous les gestes sont importants? Votre chien vous observe pendant votre intervention et ne voit pas vos oreilles ni votre queue changer de position. Il vous faut, donc, utiliser d’autres façons pour qu’Il vous comprenne. Soyez ferme, le regard fâché et avancez les épaules vers l’avant (un petit exercice en même temps pour la bonne forme physique) puis un pieds près de lui, même en le touchant légèrement et restez dans cette position jusqu’à ce que les 3 éléments de soumission soient visibles. C’est long? Eh, oui! Il ne vous donnera pas facilement ce qu’Il a pu vous soutirer. Soyez patient et constant.

Si après avoir pratiqué ce que je viens de vous démontré, votre chien ne comprend toujours pas c’est que vous n’y êtes pas arrivé. Recommencez!

Si vous avez réussi, félicitations vous venez d’acquérir une partie du langage canin!


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:

Laisser un commentaire