ASTHME ET CHIEN

par : Johanne Berard


Une étude toute fraîche, réalisée par le Karolinska Institutet et l’Université d’Uppsala en Suède, a démontré que de grandir avec un chien réduisait le risque d’asthme et en particulier si celui-ci est une femelle. Le plus étonnant est qu’ils n’ont trouvé aucune relation entre les chiens qui perdent moins leurs poils et l’asthme. Il est donc, confirmé que le chien ne peut causer l’asthme.

On savait déjà que de grandir avec un chien réduisaient, considérablement, les risques de devenir asthmatique mais on ne savait pas si c’était relié aux races qui perdent moins leurs poils comme le caniche, les bichons, certains terriers, etc… Les chercheurs ont utilisé des variables tel le genre, la race, la quantité, la taille pour savoir si ceux-ci étaient associés au risque d’asthme et d’allergies chez les enfants qui avaient un chien dans leur vie quotidienne et durant leur première année de vie.

J’ai été surprise « à moitié » d’apprendre qu’il n’y avait aucune preuve scientifique que les chiens à très peu de pertes de poils étaient mieux pour les gens souffrant d’asthme ou d’allergies même si on sait déjà que le genre et la stérilisation affectent le nombre d’allergènes libérés.

La conclusion est, donc, que les chiens qui perdent moins leurs poils ne sont pas moins susceptibles de causer de l’asthme ou des allergies. L’équipe qui a réalisé cette étude reste modeste et prudente quant aux résultats puisque d’autres études plus poussées pourraient peut-être dévoiler des liens qui n’ont pas été concluants.

Je me demande à quand l’étude sur les couleurs et les allergènes???


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
error

Laisser un commentaire