Morsures de chiens

Je parlais, récemment, avec une de mes clientes qui parcoure les groupes sur Facebook, et elle me disait à quel point elle a été maltraitée par des gens qui l’on prise pour une adepte de la cruauté animale, simplement en expliquant comment corriger un jeune chiot qui grognait après son maître. L’ironie est la violence qu’on lui a infligé parce qu’elle était violente envers les animaux d’après eux. Heureusement que la peine de mort est abolie au Québec. J’aurais eu peur pour elle. On pourrait croire que la morsure du chien est due à un manque d’éducation de celui-ci. Or il n’en est rien. Depuis 30 ans que j’exerce ce métier, j’en suis encore, en 2021, à expliquer quelles sont les lois de la meute. Si le chien est domestiqué depuis 2000 ans et qu’il s’est, inévitablement, adapté à tout ce que l’homme en a fait, il lui reste encore une partie profonde d’inné qui n’a pas changé et ne changera pas d’un iota dans les prochaines 2000 années, très certainement. Monsieur et Madame tout le monde, le sauveur des animaux, les amoureux des animaux, les Anti violence sont persuadés que les professionnels ne sont que des violents et agressifs personnages qui font peur et mal à leur pauvre toutou ils préfèrent de loin entendre cet éducateur canin qui utilise le clic ou encore le renforcement positif avec des gâteries même si la majorité de ses interventions n’a aucun effet à long terme et sur les personnes avec qui ce chien vit puisque le problème n’est pas là. ce n’est pas un problème d’entraînement c’est un problème de rang dans la meute. Pour la 1re fois depuis ces 30 dernières années je vais y aller avec la réalité en images. Puisque une image vaut mille mots je me demande combien valent 4 images de cette réalité… Sûrement plus que 4000 mots. J’ai, donc, partagé avec vous tout de suite après mon billet 4 histoires de morsures de chiens. Les responsables des images que vous allez voir sont justement ces sauveurs des animaux, ces protecteurs de ces petites bêtes sans défense, de ces êtres sans paroles qui n’ont que nous pour se défendre. Regardez-les bien ces gens qui ont été attaqués par des chiens croyez-le ou non étaientt, pour la grande majorité, le propriétaire de ce chien. j’aimerais mettre l’accent sur le fait que ce ne sont pas des enfants les victimes ici, non, ce sont des adultes. Et pour les enfants j’aimerais savoir combien de parents changeraient d’idée en voyant leur enfant défiguré à tout jamais par son propre chien sans défense ? Mais le pire et que nous n’avons aucune idée réelle du problème puisque la majorité ou en tout cas plusieurs de ces morsures ne seront pas des cas déclarés aux autorités. Il est donc impossible de savoir réellement les données des morsures infligées à des propriétaires de chiens, disons au Québec seulement en une seule année. À réfléchir comme un humain il est clair que nous avons du travail à faire pour être capable de réfléchir comme un chien. Pourtant si simple que la structure de sa vie sociale. Qu’il faille cacher toutes ces morsures pour excuser un geste animal dans une société où la colère, l’agressivité et la violence ne sont plus tolérés même chez les animaux. Je me suis même demandé si je ne devais pas consulter mon avocat avant de publier cet article. Est-ce que je risque de me faire poursuivre d’avoir montré des images aussi effrayantes? Est-ce que cet article pourrait entrer dans la catégorie de la cruauté envers les animaux? Mon intention n’est pas de faire changer d’idée ces grandes âmes qui sauvent les animaux mais plutôt de faire réfléchir chaque personne qui a un cerveau à ce qui est le plus simple à comprendre. Le chien est un animal qui a une structure sociale de meute. Comme plusieurs centaines d’espèces animales. Ce n’est pas une philosophie ou une manière de penser ou une théorie. C’est la réalité en majuscule. Sa façon de s’exprimer n’a rien à voir avec celle de l’être humain. ces centaines de milliers de morsures par année en sont la preuve. J’invite tous les membres de mon blog à inviter une seule personne afin de la concientiser à la réalité. Désolé pour les cœurs sensibles. A voir sur JOHANNEBERARD.COM ou l’art de comprendre son chien.

Les 4 histoires à voir sur:  JohanneBerard.com Le Groupe Facebook

HA! HA! HA! IL PORTE DES VÊTEMENTS

Par: Johanne Bérard

Vous trouvez ça drôle de vêtir votre chien? Je vous propose de faire le test. Sortez sans manteau et nu pieds dehors. C’est exactement la même chose que vous imposez à votre chien si il n’a pas l’habitude de sortir régulièrement.

Hier, J’ai croisé une femme avec son chien maltais qui marchait dans le domaine où j’habite. J’ai été estomaqué de voir son petit chien tout blanc, sans protection contre l’hiver. Le pauvre chien n’avais que sa toison pour le protéger d’un mini -12c. Il était stressé, grelottait et n’arrêtait pas de tourner en rond autour de sa maîtresse. Il est évident que personne ne l’a mit au courant des besoins de son chien. Ça m’a fait penser à tous ces gens qui possèdent des chiens de maison, qui sortent, dehors, à l’occasion seulement.

Depuis la première neige, cette année seulement, j’ai reçu pas moins de 10 appels de mes clients pour des problèmes d’engelures, de toux persistante, écoulement nasal et même de « malpropreté (il ne veut plus sortir pour faire ses besoins)». La fourrure se comporte de façon exceptionnelle face aux saisons, mais pour certaines races, pas toutes! Par exemple, la toison du St-Bernard est adaptée au froid, pas celle du bichon maltais. N’oubliez jamais que le chien domestique est l’espèce qui a le plus de transformations génétiques avec plus de 500 races différentes. Elles ne sont pas toutes faites pour le froid de l’hiver. Ce petit bichon aurait dû porter un manteau et des bottes.

L’habitude au froid se fait de façon graduelle. Toute race n’ayant pas de sous poil (vous savez ceux qui ne perdent presque pas leur poils qu’on appelle, à tort, hypoallergénique?) n’a pas de protection contre les changements de température. Si votre chien fait partie de ces races, petit ou grand, sachez que son pelage n’est pas adapté à l’hiver. Pour les plus grands, il est plus facile de l’adapter pour l’hiver puisqu’il doit sortir plusieurs fois par jour pour faire de l’exercice et ses besoins mais si votre chien n’a pas de contact avec l’extérieur plus de 3 heures par jour, son pelage ne sera pas adéquat pour l’hiver.

Également, les coussinets sont la partie du corps de votre chien qui touchent directement les différents sols. Trottoirs avec enduits, glace, neige. Tout ça est un agressant pour les coussinets. Ils sont exactement comme la plante de vos pieds. Ils doivent être protégé. Autant l’hiver que l’été d’ailleurs si vous habitez en ville, par exemple. L’asphalte chaude est brûlante.

Lorsque vous rencontrerez un chien bien habillé et chaussé, félicitez donc son propriétaire de ma part!;)

TOUT SUR LES OS POUR CHIENS… SUITE

TOUT SUR LES OS POUR CHIENS… SUITE

Récemment, une de mes clientes, se rendant à son animalerie du coin pour acheter des os, fut confronté à la réalité du « choix ».

Il existe tellement de types, saveurs et formes d’os que l’on peut s’y perdre assez rapidement. Si l’on retrouve plusieurs mètres d’étalages pour nous donner le choix, il est très important de bien choisir l’os que l’on donnera à son chien. Plusieurs points importants sont à savoir avant de se lancer dans le remplissage de l’armoire à gâteries de toutou.

Pour vous aider à bien choisir, j’ai pris plusieurs produits offert sur le marché et en ai fait la démonstration ainsi que mon opinion sur les bons et moins bons points. Vous devez garder en tête que tous les produits commerciaux que votre chien absorbe proviennent de rebuts que l’être humain ne consommera pas. Les os, y compris. Il est, donc, d’autant plus important de savoir à quoi vous avez à faire.

Comme ce billet pourrait prendre des proportion de « livre » plutôt que de billet, je l’ai compartimenté par type d’os. Aujourd’hui, donc, leS « PARTIES D’ANIMAUX » est à l’honneur.

Les parties d’animaux sont tout ce qui n’est pas utilisé pour consommation humaine. Ces produits proviennent de grandes chaînes d’abattoirs. Elles sont préparé et/ou emballé pour les chiens. Certaines peuvent être fumées, séchées, natures ou cuites.

L’avantage de ces produits est qu’aucun additif n’a été ajouté. Ces produits ne sont pas transformés. Par contre il faut faire très attention à l’âge du chien qui les consomme. Les chiots sont plus vulnérables aux dangers d’absorption, d’irritation de l’estomac ou des intestins. Certains d’entre eux sont, également, très gras. Voici une liste de ces produits que vous trouverez sur les tablettes soit nature, fumé ou à saveur ajoutée. Notez qu’ils proviennent du bœuf, porc, volaille ou d’animaux sauvages.

Sabot

Bâton ( utilisé pour nommé la partie intime du mâle)

Fémur

Côte

Trachée

Tendon

Rotule

Oreilles

Pattes

Museaux

Corne

Bois

Bec

Griffes

Je n’ai qu’un seul conseil à donner pour leur utilisation. Il ne faut rien donner qui soit facilement marquable avec une clef, par exemple, à un chiot de moins de 1 an. Également, les chiens gourmands auront tendance à les avaler tout rond. Les parties plus molles peuvent se déformer et faire des blocages dans les différentes parties du système digestif. Vérifiez avec une clef la dureté du produit avant de l’acheter. Plus le produit est dur, plus il est sécuritaire pour votre chien.

Si vous désirez essayer un produit plus mou, prenez-le dans votre main en n’offrant que le bout à votre chien pour vérifier son intérêt. Si il « saute » dessus ne lui donnez pas. N’oubliez jamais de n’offrir que des morceaux plus grand que sa gueule d’au moins le double de sa circonférence.