ADOPTEZ !

par : Johanne Bérard


C’est le titre d’une publication que je viens de voir passer sur Facebook avec la photo accompagnant mon billet. Non, seulement, cette photo est représentative du pourcentage de responsabilité de leur ancien propriétaire et de ceux qui lui ont fait voir le jour mais il faut commencer à lire la publication pour comprendre l’ampleur du désastre; « à. Noël, n’achetez pas. ADOPTEZ! Oui, oui c’est bien ce qui est écrit. Surtout n’allez pas payer 1,000$ ou plus pour abandonner… De toute façon! Non… Les refuges en ont plein qui ne sont pas chers.

Les SPA passent le plus clair de leur temps à « cogner » sur les « méchants » éleveurs à coup de publicités gratuites commanditées par des gens avec un grand cœur pendant que c’est derrière le masque de la pitié qu’ils vont euthanasier des centaines de milliers (300,000 aux dernières nouvelles) de chiens, chats et autres par année. C’est outrageant! Oh! Mais ce n’est pas de leur faute. Ils ont tout fait pour sauver toutou de l’euthanasie. Je n’y crois pas. Je suis dégoûté que dans une civilisation moderne nous n’ayons jamais mis en place des moyens pour éduquer et responsabiliser les éleveurs où toute personne qui a une chienne enceinte. Pourtant un registre de naissance, la micropuce, des frais de pension et soins obligatoires pour chaque chien abandonné, des amendes salées pour les éleveurs qui n’auraient pas un programme de retour, etc. J’en ai plein d’autres comme ça et je ne suis pas la seule. Demandez à tous ceux qui gravitent dans le monde canin, vous serez surpris.

Bien sûr des intérêts pécuniaires y sont pour quelque chose… Sans but lucratif ? Notre mémoire est courte sur les activités de l’ancien directeur de la SPA de Montréal, qui s’est mis dans les poches plusieurs millions de dollars provenant des généreux donateurs. En 2016 le revenu de cet SPA s’élevait à un peu plus de 8,000, 000 $. La réalité est que plein de spécialités dépendent de ces refuges. Le vétérinaire, le toiletteur,, les différentes administrations reliées ne sont PAS à but non lucratif. Il n’y a, donc, aucun intérêt à éduquer et s’attaquer au problème à la base. Beaucoup trop de gens perdraient. Il n’y a pas de « bénévoles » dans les administrations des SPA… Non les bénévoles RAMASSENT LA MERDE!

Moi je suis pour « l’union fait la force ». Que tous les éleveurs et les refuges se mettent ensemble pour protéger les chiens de l’euthanasie. Ça commence par un éleveur RESPONSABLE. Nul besoin d’utiliser la pitié pour aider nos animaux. C’est une question de bon sens!

Alors moi je dis : adoptez-le d’où vous voulez mais êtes Responsable et assurez-vous qu’il aura toujours une maison si vous n’en avez pas la capacité.


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
error

ABSTRAIT, PARTICOLOR, MARQUÉ????

par : Johanne Berard


Il m’arrive, régulièrement, de recevoir des appels de gens qui semblent mêlés dans la nomenclature de la couleur de leur chien ou de celui de leur rêve. Dès qu’il y a du blanc, ça semble se compliquer et si on combine le tout avec la méconnaissance chez les éleveurs de la génétique des couleurs on pourrait vivre un cauchemar et ne même pas avoir une réponse correcte. J’ai, même, vu des éleveurs dire n’importe quoi sur la couleur d’un chiot, ne semblant pas trop certains de ce qu’Ils avancent.

Je ne vais pas faire ce billet sur la génétique complète des couleurs mais, ayant fait un tour rapide des plus grandes demandes, je parlerai des bicolores qui est une bonne base de la compréhension des couleurs combinée.

Marqué:

C’est lorsque le blanc est en infime partie, moins de 10%. La robe peut être de 1 ou 2 autres couleurs, peu importe. Dès qu’Il y a du blanc on a un marquage.

Abstrait:

C’est tout ce qui se trouve entre 11% et 49% de blanc comparativement à toutes les autres couleurs réunies sur la même robe.

Particolor :

C’est 50% de blanc ou plus jusqu’à une concurrence de 90% ou l’autre couleur prendra le pourcentage déterminé. Par exemple 90% blanc & 10% noir se dit « Marqué noir ».

Si vous n’êtes pas certain et que vous désirez le savoir, envoyez-moi votre photo que je pourrai rendre public et partager avec tous mes lecteurs.


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
error

ALLER AU BOUT DU GESTE

par: Johanne Berard


Récemment je discutais avec une client, qui a adopté un maltipoo, à propos du fait que ce que j’enseigne à vous tous ne fonctionne pas avec elle. Or j’ai remarqué que plusieurs personnes avaient de la difficulté à mettre en pratique ce que je dis. Discutant avec elle, donc, je me rendis compte qu’elle n’allait pas « au bout de son intervention, /au bout du geste. « 

Lorsque l’on intervient auprès de son chien, peu importe la raison, on le fait pour atteindre un objectif. Le chien ne parle pas. Il ne peut pas vous dire « J’ai compris, c’est ok. » Tout se qu’il peut faire est de montrer « physiquement » sa position face à votre intervention. Naturellement, si vous avez un problème et devez le corriger, il est évident qu’il a déjà pris un statut plus élevé et qu’il ne cédera aussi facilement que vous le voulez.

Le but de la correction est de soumettre le chien à prendre un statut moins élevé que vous. Oubliez les explications sans fin que vous lui adressez au sujet de la patte du buffet de votre grand-mère qu’il vient de gruger. Oubliez qu’il vous a mordu. Oubliez qu’il n’arrête pas d’aboyer. Tout ce que vous pensez n’a rien à voir avec son comportement mais plutôt au votre. Oui, oui! Le problème c’est la façon dont VOUS vous comportez. Si vous adoptez un bon comportement canin, votre chien le comprendra, ne vous inquiétez pas. Vous n’avez pas à lui montrer comment se comporte un chien, il l’est déjà.

Je dis souvent à mes clients de focaliser (focuser pour ceux qui utilise cet anglicisme) sur eux-même plutôt que sur leur chien. C’est ça la clef du succès. On éduque pas le chien, on lui apprend à respecter son rang sur le territoire et les membres de la meute. Vos simples agissements feront en sorte que votre chien prendra sa place aussi vite que vous lui montrerez.

Afin de bien comprendre comment aller jusqu’au de son intervention, j’ai joins 3 photos de position de soumission chez le loup afin de vous familiariser avec ce comportement NATUREL. Le problème avec l’humain c’est qu’Il interprète mal le langage de son chien et ça peut amener, parfois, à des réactions excessive de notre part comme Lise qui a cru que son caniche avait des problèmes de hanches vu la position qu’elle adoptait depuis qu’elle avait pris les rennes de la meute. Elle est allé jusqu’à des radios chez le vétérinaire. Vous trouvez ça drôle? Vous êtes parmi les 95% de propriétaires de chien qui auraient fait la même chose.

J’ai, volontairement, focalisé sur la soumission seulement car c’est cette position corporelle qui nous intéresse. Si votre chien n’adopte pas cette position c’est que votre intervention n’a pas réussi. Il faut rester sur sa position jusqu’à ce que ces 3 signes soient réunis :

Le regard ailleurs :

Le chien soumis ne regarde jamais dans les yeux. Il tourne la tête de côté, parfois en alternance d’un côté à l’autre en vous jetant un regard furtif. Le dominant regarde droit dans les yeux. Alors comme le dominant dans cette intervention c’est VOUS, regardez-le d’un air fâché et ne tournez pas les yeux tout le temps de l’intervention.

Les oreilles :

Elles seront collées vers l’arrière, le plus possible chez le soumis et bien droite et avant chez le dominant. Vous comprendrez qu’ici il vous sera impossible de montrer votre domination avec vos oreilles.

La queue :

Elle est complètement sous ses jambes collée à son ventre chez le soumis et bien droit et raide chez le dominant. Encore ici, impossible de lui montrer votre domination.

Comprenez-vous pourquoi tous les gestes sont importants? Votre chien vous observe pendant votre intervention et ne voit pas vos oreilles ni votre queue changer de position. Il vous faut, donc, utiliser d’autres façons pour qu’Il vous comprenne. Soyez ferme, le regard fâché et avancez les épaules vers l’avant (un petit exercice en même temps pour la bonne forme physique) puis un pieds près de lui, même en le touchant légèrement et restez dans cette position jusqu’à ce que les 3 éléments de soumission soient visibles. C’est long? Eh, oui! Il ne vous donnera pas facilement ce qu’Il a pu vous soutirer. Soyez patient et constant.

Si après avoir pratiqué ce que je viens de vous démontré, votre chien ne comprend toujours pas c’est que vous n’y êtes pas arrivé. Recommencez!

Si vous avez réussi, félicitations vous venez d’acquérir une partie du langage canin!


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
error