BIEN SÛR !

par : Johanne Berard


Comme éleveur, nous passons beaucoup de temps à répondre à des messages et appels téléphoniques. Chez nous, il n’est pas rare que la boîte de courriel dépasse les 50 messages par jour et les appels plus de 15. Mettez ça tout ensemble, je ne sais même pas comment je pourrais avoir une vie si je répondais à chacun d’eux. C’est pour cette raison que nos sites web contiennent toutes les informations à savoir avant de communiquer avec nous. D’ailleurs les infos ont été ajoutées au fil du temps et des questions qui revenaient.

Malheureusement, ce ne sont pas tous les gens qui comprennent ça et parfois nous avons des messages haineux (oui, oui. Vous avez bien lu) qui pourrait anéantir une personne de peu d’estime de soi, croyez-moi! Ce matin j’avais le goût de vous en partager une qui, croyez-le ou non, n’est pas unique en son genre. Ça se passait en 2012 environ… Impossible d’oublier. 🙂

Au téléphone :

Elle…
Bonjour. J’appelle pour votre magnifique petit maltais teacup. J’aimerais l’acheter. Combien le vendez-vous?

Moi…
Pour mes teacup j’ai des critères de sélections car ils demandent des soins particuliers. J’aurais, donc, une série de questions si vous le permettez.

Elle…
Un questionnaire? Je vous dis que je veux l’acheter. C’est moi qui paye, donc, moi qui décide.

Moi…
C’est vous qui désirez l’acheter, certes, mais c’est chez nous qu’il est venu au monde. C’est, donc, MOI qui décide à qui je le vendrai

Elle…
Vous êtes vraiment pas gentille. Je vais vous dénoncer et faire une plainte au petite créance.

Moi…
????? On a même pas de contrat ensembles.!?!?!

Elle…
J’ai des droits et vous avez des obligations face aux clients.

Moi…
Vos droits s’arrête à cet appel téléphonique et mes devoirs je m’en occupe très bien, merci.

Elle…
Jamais je ne vous achèterais un chien de toutes façons, vous n’êtes pas assez aimable. À traiter les gens comme ça vous ne durerez pas longtemps dans ce domaine!

Moi…
Alors si vous êtes certaine de ne jamais m’acheter un chiot pourquoi cet appel? De plus il aurait fallu que vous me fassiez cet appel 25 ans passé pour que je ne dure pas dans ce domaine. Il est un peu tard!

Elle…
Vous vous trouvez drôle peut-être? Vous ne saurez jamais à quel point vous avez manqué une très bonne famille pour un de vos chiots.

Moi…
Vous vous trouvez meilleur que d’autres peut-être? Vous ne saurez jamais à quel point vous avez manqué un excellent éleveur pour adopter votre futur chien.

Elle…
Raccroche…..

J’en partagerai, sûrement, d’autres avec vous car ces petites tranches de vie font partie de notre quotidien à Michel et moi. Elles se doivent d’être soulignées.


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
error

NOUS SOMMES RENDU LÀ

par: Johanne Berard


Je regardais, récemment, les débats publiques au sujet de la nouvelle législation sur les races dangereuses et je me demande comment on a pu en arriver là. De l’élimination d’une race en passant par la réglementation et la colère des propriétaires de chiens de type pittbull pour finir par le boycott du CCC on semble se relancer la balle de part et d’autre. En fait on cherche un coupable, un responsable et tout le monde y va d’accusations les uns envers les autres. Mais au-delà de ce brouhaha, quelqu’un doit décider et il semble que certaines municipalités soit plus de glace que d’autres.

J’ai déjà écris un article sur mon accord pour éliminer cette race et je ne reviens pas, ce matin, sur mon avis à ce sujet mais plutôt sur l’acharnement de vouloir garder cette race. Chacun y trouve son opportunité et sa raison d’être ou de ne pas être. Mais dans tout ça je suis vraiment surprise que des propriétaires de ces chiens refusent le port de la muselière…. Mosus!!!!

Tu possèdes une race de chien de type « bazooka » qui peut faire des dégâts immense sur un visage et tu refuses de lui faire porter une muselière en public??? Oui, c’est à toi que je parle!!!

On vit dans une société où on doit se respecter les uns des autres. Les lois sont nécessaires et OUI on fini toujours par payer pour l’imbécillité d’autrui. Dans n’importe quelle situation, les malheureuses expériences nous ont fait changer de comportement et parfois nous ont obligé à changer les lois. Tout ça pour se PROTÉGER. Je ne vois pas où est le problème. Si tu as un casier judicière, achètes-toi un golden retriever, c’est tout!

Tu as un refuge plein de ces pittbull? Demandes-toi pourquoi ton chenil regorge de ces races !!!
Tu as un club qui va perdre des milliers de $$$? Pourquoi ne pas accepter de nouvelles couleurs ou races?

Les convictions et coutumes nous empêche d’évoluer…. Nous devons nous ADAPTER. Nous avons des réalités différentes d’antan et devons faire en sorte que nos concitoyens soient protégés de cette menace. Et ça, en particulier, doit se faire par une réglementation sévère.

Dites-vous bien que si on avait pas de victimes dans cette histoire, on n’aurait pas à prendre des décisions comme celle-là!


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
error

C’EST AUSSI ÇÀ LA NOBLE PATTE…

par: Johanne Berard


12919834_1290124487671521_477785514142433723_nLorsque j’ai rencontré Mme Suzanne Dorval la première fois j’ai été envahi par un sentiment de bien-être. Une femme heureuse, intelligente et allumée se tenait devant moi et était en train de m’expliquer combien elle était certaine que c’était son mari qui m’avait mis sur sa route pour pouvoir adopter son petit Maltais Flocon. Elle avait tout prévu avec brillance, pour son Flocon, en cas de problèmes de santé « vu mon âge » me disait-elle… !

Sur le chemin de son retour, avec sa fille, nous avons appris que Josee Dorval Brandstetter, sa fille, et moi étions nées le même jour. J’ai compris tout de suite l’amour profond que Josée avait pour sa maman. Je l’ai ressenti.
Elle est devenu, avec le temps et plusieurs rencontres, une amie, une confidente et un modèle pour moi… Une maman que je n’ai plus, comme je lui ai déjà dit. Émoticône smile

Ça nous est arrivé, à quelques reprises, de se jaser beaucoup plus que nécessaire et ça a toujours été des moments de grande qualité.

Lorsque j’aurai son âge c’est comme elle que je veux être. La vie aura beau nous placer des embuches, nous faire de la peine et nous faire disparaitre, elle nous permet aussi d’avoir des gens qui nous marquent pendant notre séjour. Ces gens nous aident à prendre des décisions, à bouger, à accomplir, bien souvent, des tas de trucs que nous n’aurions pas faits avant de les avoir connus. Ils ne sont pas beaucoup en nombre, c’est vrai, mais sont d’une qualité rare car ils nous marquent.

J’ai décidé de prendre, ce matin, mon temps d’article pour écrire cette lettre à Mme Dorval qui ne va pas bien ces jours-ci. C’est bien peu comme tribune pour la grandeur d’âme de cette personne qui même avec sa condition physique en ce moment trouve le moyen de trouver encore la vie belle et de se trouver choyée. Elle est la preuve que le bonheur est à l’intérieur de soi et restera, à jamais, un de mes modèles des plus importants.

Prompt rétablissement Mme Dorval !


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:
error