Nala en promenade

Par: Joey Linteau(comportementaliste en formation)

Cette semaine, nous sommes allés voir Nala et sa famille afin de résoudre certains problèmes de comportement, surtout les aboiements excessifs lors de la marche en laisse.  La famille a fait appel à notre service d’intervention à domicile suite à la référence d’une amie qui a adopté son chien chez Passion Maltipoo, et nous en sommes honorés. Nala a probablement été sevrée trop rapidement, ce qui ne lui a pas permis d’apprendre comment se comporter de façon équilibrée. Sa famille rapporte qu’il est impossible de la balader en voiture ou en laisse sans qu’elle ne jappe pour tout et pour rien. Nous avions déjà eu Nala chez nous en pension afin de l’évaluer et de la socialiser aux chiens de la meute. Nous avions également travaillé la marche en laisse dans un endroit public. Cela avait amélioré la situation, mais le problème persistait: nous devions éduquer les membres de la famille. Nala n’écoutait personne d’autre que l’homme de la maison, qui a une autorité naturelle de chef sur elle. Mais il ne pouvait assurer ce rôle seul. Pour la mère et sa fille, il était impensable de pouvoir sortir en public avec leur chienne puisqu’elle était incontrôlable.  Nous nous sommes donc rendus sur place afin d’aider Nala et sa famille à retrouver une zénitude dans leur quotidien. Nala est très anxieuse, puisqu’elle doit surveiller et contrôler son territoire, aillant rapidement pris la place du chef dans sa meute. Les membres de sa famille devaient alors prendre leur place d’autorité sur elle et sur le territoire. Comme ils l’ont constaté, ce n’est pas toujours facile de prendre cette place lorsqu’on a une personnalité douce et passive. C’est pourquoi nous nous sommes rendus sur place pour les aider à mettre en pratique le principe de chef de meute. C’est un travail de tous les jours, puisque Nala, comme beaucoup de chiens, est une opportuniste. La constance dans la correction est nécessaire à appliquer pour tous les membres de la famille. Ils doivent non seulement faire respecter leur bulle, mais empêcher Nala de japper dans toutes situations. Le plus difficile est lors de la promenade en laisse, puisqu’il y a plusieurs distractions sur le chemin, tels que des cyclistes, des chiens, des humains, des voitures, etc. De plus, le principe de la marche en laisse est que le chien suive le chef, sans le dépasser. Il y avait donc du pain sur la planche pour la mère de famille et sa fille. À plusieurs reprises lors du travail de la marche en laisse, la mère de famille a dû mettre Nala en position de soumission (coucher le chien sur le côté en la maintenant au sol) lorsqu’elle commençait à japper ou grogner.  Elle devait également être plus autoritaire, ce qui était un réel défi pour elle. On a pu observer une nette amélioration à ce niveau, ce qui rendra leur quotidien un peu plus facile.  Mais Nala devra être désensibilisée en public lors de nombreuse séances pour avoir un  résultat plus important. Il est à noter que, pour ne pas rendre la séance négative pour un chien, il faut qu’elle soit de courte durée et qu’elle finisse sur une note positive. La désensibilisation, la socialisation et la place qu’occupe un chien dans sa meute sont des paramètres importants pour l’équilibre comportemental. Mais avec notre aide et le travail constant de sa famille, Nala est sur la bonne voie! Quand on voit à quel point ils aiment leur compagnon à quatre pattes et le travail qu’ils sont prêts à faire pour améliorer la situation, on ne peut qu’avoir de l’espoir pour Nala et sa famille.