ATTRAYANT

par : Johanne Berard


Une étude menée par le professeur Clive Wynne de l’Arizona State University a démontré que l’attrait envers l’humain chez les jeunes chiots de 7-8 semaines était plus marqué que pour tout autre âge.

C’est en séjournant au Bahamas quelque temps que le professeur Wynne a eu le temps d’observer l’interaction entre les humains et les chiens errants. Selon lui, il existerait 1 milliard de chiens sur la terre dont 80% seraient sauvages. Pour ces chiens l’intervention humaine est vital et il apparaît que l’âge du sevrage maternel concorde avec le moment où le chiot commence à s’intéresser à lui. C’est la preuve que le chien à évoluer pour vivre avec nous, sachant « naturellement » qu’il aura besoin de soins que seul l’humain peut lui prodiguer.

Cette étude démontre un aperçu de la profondeur et de l’origine de la relation homme-chien, la plus ancienne et durable de toutes les relations homme-animal. Même si d’autres espèces ont les mêmes capacités, le chien est passé maître dans cet art et cela serait dû à son statut grégaire entre autres.

Il a, donc, la capacité d’émerveiller l’œil humain pour se faire adopter. Je me demande bien à quoi pourront bien servir les « vendeurs » d’animaux!!!


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:

BONNE FÊTE

par : Johanne Berard


Nous fêtions mon anniversaire de naissance chez des amis où, avec leurs 2 chiens, nous avions une meute de 5 chiens. La soirée allait bon train lorsque, au moment de me surprendre avec le gâteau et la chanson, nous avons tous été surpris de voir les chiens se mettre à chanter en choeur aussi. Que d’émotions! Voici la vidéo que nous avons pu capter :

 

Assez sceptique, j’ai demandé une deuxième chanson car je croyais que c’était une réaction isolée, probablement, perpétré par la surprise des voix qui chantaient fort. Voici la vidéo du résultat :

 

Je dois dire que j’ai une larme qui a coulé car au-delà de la surprise j’ai eu le sentiment d’être apprécié par la gent canine, façon humaine. Moi qui ai passé toute sa vie à faire comprendre le chien à l’humain, voilà que le chien me démontrait son fabuleux sens de l’adaptation. De quoi me faire retourner dans mes études et y revoir quelques points à ce sujet. Une grande leçon pour moi.

Quand on a le nez collé sur l’arbre, on ne voit pas la forêt!


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous:

ASTHME ET CHIEN

par : Johanne Berard


Une étude toute fraîche, réalisée par le Karolinska Institutet et l’Université d’Uppsala en Suède, a démontré que de grandir avec un chien réduisait le risque d’asthme et en particulier si celui-ci est une femelle. Le plus étonnant est qu’ils n’ont trouvé aucune relation entre les chiens qui perdent moins leurs poils et l’asthme. Il est donc, confirmé que le chien ne peut causer l’asthme.

On savait déjà que de grandir avec un chien réduisaient, considérablement, les risques de devenir asthmatique mais on ne savait pas si c’était relié aux races qui perdent moins leurs poils comme le caniche, les bichons, certains terriers, etc… Les chercheurs ont utilisé des variables tel le genre, la race, la quantité, la taille pour savoir si ceux-ci étaient associés au risque d’asthme et d’allergies chez les enfants qui avaient un chien dans leur vie quotidienne et durant leur première année de vie.

J’ai été surprise « à moitié » d’apprendre qu’il n’y avait aucune preuve scientifique que les chiens à très peu de pertes de poils étaient mieux pour les gens souffrant d’asthme ou d’allergies même si on sait déjà que le genre et la stérilisation affectent le nombre d’allergènes libérés.

La conclusion est, donc, que les chiens qui perdent moins leurs poils ne sont pas moins susceptibles de causer de l’asthme ou des allergies. L’équipe qui a réalisé cette étude reste modeste et prudente quant aux résultats puisque d’autres études plus poussées pourraient peut-être dévoiler des liens qui n’ont pas été concluants.

Je me demande à quand l’étude sur les couleurs et les allergènes???


 

S'il vous plaît suivez et aimez nous: